Comment soigner le pied d'athlète ?

16/07/2018

Le pied d'athlète c'est une attaque par un champignon au niveau de la peau des orteils lié à un excès d'humidité et de chaleur dans les chaussures.

Les athlètes sont très souvent victimes de ce petits soucis de santé, mais il est relativement facile à soigner

Comment savoir si je suis concerné ?



La peau est rouge et blanche, desquame (part en lambeaux) et démange. Il peut également y avoir présence de fissures, de crevasse. C'est douloureux et gênant. 








Le pied d'athlète est également appelé intertrigos des orteils car il se manifeste entre les orteils par un terrain douteux, souvent sous une ampoule, de couleur blanchâtre et provoquant de vives démangeaisons.

Les risques

- Dissémination et contamination : La mycose cutanée est beaucoup plus contagieuse que la mycose des ongles. Elle peut rapidement se propager sur l'ensemble de votre corps, et même sur la peau de votre visage. L'hygiène des mains et la bonne gestion de votre linge de toilette sont indispensables pour éviter ce genre de désagréments.

- Onychomycose : La mycose cutanée peut se propager sur les ongles. Et si le traitement du pied d'athlète est en général de 21 jours, celui de l'onychomycose est de 6 à 9 mois...

- Cellulite bactérienne : Il s'agit ici de la complication la moins connue mais peut-être la plus à craindre. La cellulite bactérienne correspond à une infection des couches profondes de la peau par des bactéries (streptocoque/staphylocoque). Le pied d'athlète est la principale cause de la cellulite bactérienne. Lorsque les champignons attaquent les espaces entre les orteils, ils endommagent la peau et cela peut créer des petites lésions. Ces petites lésions sont des portes d'entrée permettant la pénétration de nombreux micro-organismes dans le corps. Quand des streptocoques ou des staphylocoques pathogènes pénètrent par ces lésions, l'infection peut s'étendre jusqu'à la cheville puis remonter dans la jambe, provoquant fièvre et frissons. Cette infection nécessite un traitement antibiotique de toute urgence.

- Septicémie : Une mycose installée près d'une plaie peut contaminer le sang, et l'empoisonner rapidement.

Comment se soigner ?

Le pied d’athlète ne guérit pas seul.

Quand on souffre d'un intertrigos des orteils avec des ampoules et des macérations blanchâtres, le soin de pédicurie est indispensable car il faut retirer toute la partie blanche et parfois on a la très bonne surprise de découvrir un cor douloureux en dessous. Je vous déconseille fortement de le faire vous même, c'est un vraie porte d'entrée à toutes sortes d'infections et vous risquez d'aggraver votre problème et de vous blesser. Rendez-vous donc chez votre podologue qui nettoiera complètement la zone avec des instruments et des produits adaptés et appliquera la première étape d'un traitement anti-fongique.

Procurez-vous un tube de crème de 30g de PEVARYL 1% (Econazole). Il peut aussi se trouver en pharmacie sous forme de poudre de talc mais la crème est beaucoup plus agréable à utiliser. Le PEVARYL s'applique quotidiennement jusqu'à disparition des lésions. En général le traitement ne dure pas moins de 21 jours. La régularité d'application est la clé.

.Les terrains cutanés sur lesquels prolifèrent les champignons ont besoin d'être assainis. De nombreuses gammes de produits en vente libre permettent de retrouver une peau saine. Vous pouvez vous orienter vers la gamme AKILEINE VERTE qui permet de traiter le pied et la chaussure.

La poudre du marcheur est un de ces produits miracles qui fait à peu près tout : Assainissante, désodorisante, isolante, elle permet de réguler la transpiration tout au long de la journée, empêche les odeurs et les macérations et garde la peau intacte et saine. A appliquer le matin sur le pied ET la chaussure, elle préservera vos pieds des champignons. Attention, cette poudre est à utiliser en complément d'un traitement anti-fongique pur ou en prévention des mycoses. Elle protège et prévient, mais pour traiter la mycose mieux vaut s'orienter vers un traitement spécifique.

Laissez tremper vos pieds pendant 5-6 minutes dans une bassine préalablement remplie avec deux cuillères à soupe de sel et de l'eau tiède. Pensez à bien sécher vos pieds après avec un ligne à usage unique. Pas trop chauds, pas longtemps !

La lavande possède des propriété anti-fongique et anti-prurigineuses c'est à dire qu'elle soulage efficacement les démangeaisons. Elle s'utilise en générale diluée dans une huile végétale.

Les médicaments systémique : en dernier recours

Si le pied d'athlète est résistant aux traitements locaux, ou si il est trop étendu, prenez rendez-vous chez votre médecin qui vous prescrira des antifongiques par voie orale. Ce traitement est à utiliser en dernier recours, à cause des risques pour votre estomac et pour votre foie. LAMISIL et NISORAL restent les comprimés les plus efficaces mais ils possèdent de nombreux effets secondaires et notamment une forte hépato-toxicité. Ce serait un peu comme si vous tentiez de tuer une araignée avec un bazooka... Mais parfois, ce type de traitement s'avère utile.

Les conseils du podologue

Vive la prévention !

Pas d'humidité sur les pieds

L'humidité favorise les affections de toutes sortes. Evitez les contacts humides prolongés, apprenez à réguler votre transpiration (il existe des techniques pour vous aider) et soignez le choix de vos chaussures et de vos chaussettes ! Il existe de nos jours un grand choix de matières et de dispositifs pour garder vos pieds au sec. Pour les chaussures, le caoutchouc et le plastique sont deux matières qui favorisent l'humidité : à fuir si vous transpirez beaucoup

Choisir des matériaux adaptés

Privilégiez des matières anti-transpirations et anti-bactériennes lors du choix de vos chaussettes. Les chaussettes en coton pour tous les jours sont une bonne alternative.

Dispositif de protection des espaces entre les orteils


Avant le sport, si la transpiration est vraiment handicapantes, il existe des dispositifs de protection pour cette zone sensible.

Ne pas échanger son linge

Attention si vous êtes atteints par des mycoses aux pieds, prenez soin de bien changer votre linge de toilette, tous les jours pour éviter la contamination. Les membres de votre famille vous remercieront. On évite également les tapis de bain et de douche, de véritables nids à infections.

Aérer ses chassures

On n'y pense pas souvent, mais aérer ses chaussures est important si vous voulez garder des chaussures propres et saines. Prenez le temps de le faire à la fin de votre journée, de préférence à l'extérieur. Changez également régulièrement de chaussures, même pour le sport.

Semelles anti-transpiration

Une bonne hygiène dans ses chaussures : Des semelles anti-transpirations existent pour garder vos pieds au sec. Vous pouvez également vaporiser un spray assainissant dans vos chaussures le matin.

Le pied d'athlète et les mycoses cutanées se soignent bien, ne les laissez pas s'étendre et proliférez, prenez des mesures pour retrouver des pieds sains !